Les passions de Sylviane

Les passions de Sylviane

A la chair de ma chair

A LA CHAIR DE MA CHAIR !

 


Etourdie, je m’écroule au ralenti
Sous les feux décolorés de ta vie
Toi mon enfant, toi la chair de ma chair
Si désarmée, je ne sais plus que faire

Pour te montrer comment aimer ta vie
Comment ranger ta douleur dans l’oubli
Tuer à jamais cette déchirure
Que tu tais désormais sous tes blessures

Mes larmes coulent en écrivant ceci
Forcément la plus coupable, je suis
De n’avoir su te montrer le chemin
Pour détourner de toi tous tes chagrins

Est-ce que je n’ai pas vraiment su t’aimer
Comme peut-être tu l’aurais désiré
Et pourtant Dieu sait, si tu le savais
Ô combien je t’aime et je t’aimerai

Sans mot dire tu te tortures aujourd’hui
Tu te débats en vain, tuant ta vie
La tienne et celle de ceux qui t’aiment
Et qui ne savent plus te dire je t’aime

Pardonne-moi toute faute commise
Celles que tu nies et clames sans prise
Je meurs quand même de ces fautes-là
Même si, en vrai, je ne les connais pas

Néanmoins, elles sont là, au fond de toi
Forcément ce sont elles qui te mènent là.
Ratant ma vie, j’en ai raté la tienne
Mon fils ! Si tu peux, allège ma peine...

Montre-moi que tu sais encore aimer
Que tes addictions, tu sais oublier
Montre-moi que tu sais être toi-même
Sans plus d’artifice, me dire je t’aime

Toi qui m’aimes tant, autant que je t’aime !

 




09/03/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres